Présidentielle 2012 : Qui a dit que les Sénégalais sont dupes ?

Même comparée à celle de l’an 2000, l’élection présidentielle (du moins le premier tour), a manifestement suscité toutes les curiosités. Jamais scrutin n’avait été aussi omniprésent dans les médias internationaux. On pourrait avancer comme principale raison que c’est l’élection qui aura accaparé l’attention de par sa masse massive d’originalité.

Je m’interroge !

En effet, je ne cesse de chercher à comprendre toutes ces flopées de « transhumance politique » et de « transhumance journalistique » pratiquement tous les jours au Sénégal. Nous avons du mal, vraiment du mal à suivre nos jeunes journalistes. Ils escaladent l’escalier de la pratique avec une irrégularité telle qu’on s’y perdrait. Escalier ? Le terme semble on ne peut plus inadéquat car l’évolution de ces jeunes, je ne la vois pas sous forme de progrès. Phénomène dont je ne constate l’existence que chez nous : la forte mobilité des journalistes dans la sphère médiatique. Dois-je la regretter ? Loin s’en faut. Je n’en suis heureux que trop !