L’étonnant Benoit Ruelle

Bien des années après son départ de Radio France Internationale (RFI), Benoit Ruelle résonne encore à mes oreilles. Des résonances aussi étonnantes que profondes, savantes aussi. Mon écoute est endeuillée, mes dimanches déserts et sa voix qui s’est tue, s’élève comme jamais et rien ne peut plus être comme avant. Je republie ce texte que j’avais rédigé à son propos le 28 Octobre 2010.

Je ne l’oublierai jamais, ce rude après midi du dimanche 28 Mars 2010.

Ce jour là, je l’avais manqué ainsi qu’il en est d’habitude puisque trop pris entre les tables bancs. J’étais alors en seconde année de sociologie à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Un ami, après quelques échanges coutumiers de nouvelles, m’instruisit du prochain départ de celui qui fut l’apôtre des « Idées » sur RFI pendant plusieurs années.
Benoit Ruelle, c’est bien son nom, me laisse orphelin, plongé que je suis dans une éternelle solitude. Je ne suis plus servi des étonnants « bonjour et bonsoirs » tous les dimanches dès 16h10 temps universel. Nous étions nombreux, étudiants, professeurs à lui tendre l’oreille. Même si nous le manquions, nous nous précipitions sur la Toile pour télécharger les dernières éditions. Benoit Ruelle vivait profondément en nous et continue encore de nous inspirer, bien des semaines après son départ de RFI.
Ce qui me subjuguait surtout en ce génie, c’est son extraordinaire capacité à problématiser, à synthétiser aussi. Chose dont je reste encore bien nostalgique. Quand il introduisait son émission, on eût dit qu’il rédigeait une thèse tant il donnait de l’importance à ce qu’il faisait. Un ami journaliste trouvait même sa bibliographie dans les émissions de Benoit Ruelle en achetant les livres qu’il recommandait.
Tes propos de ce jour du 28 Mars 2010 résonnent encore à mes oreilles : « Bonjour ou bonsoir, vous le savez c’est la dernière fois que je me trouve derrière ce micro pour vous présenter Idées. Rendez vous hebdomadaire, après Panorama International et Résonnances que je vous ai proposé il ya 15 ans. Mon ambition fut simple : défendre avec modestie et détermination la cause des idées et par le fait des essais et des revues culturelles. En effet, j’ai la faiblesse de penser que vivre en humain libre et responsable suppose la maitrise intellectuelle d’un certain nombre d’enjeux qui conditionnent notre vivre-ensemble. Comment beaucoup d’entre vous ont le plus grand mal faute de moyens matériels de toute sorte à accéder à cette maitrise, la mission du journaliste que je suis fut de mettre à votre disposition par l’entremise des ondes ce à quoi vous ne pouvez accéder facilement. J’espère ne pas avoir trop démérité, j’espère que nous pourrons nous retrouver un jour ou l’autre pour d’autres aventures intellectuelles. J’émets enfin le vœu que Radio France Internationale maintienne un niveau d’échanges intellectuel susceptible de rapprocher les femmes et les hommes de bonne volonté ».
Tu nous manques énormément très cher professeur. Reviens vite parmi nous.

 N.B: Vous pouvez le retrouver sur son blog.

The following two tabs change content below.
Ousmane Gueye
Journaliste, blogueur, passionné de TIC et de sciences politiques

3 thoughts on “L’étonnant Benoit Ruelle

  1. ha! Idées de bernoit ruelle. Je savait bien que je n’était le seul des auditeurs de rfi à être captiver et fasciné par cet homme et cette émission idée qui m’attirait chaque dimanche tel un nourisson attiré par le lait maternel. J’en suis encore pétrifier d’admiration quand j’y pense.
    ha Benoit Ruelle! cette intelligence magnifique dans les analyses, cette voix d ‘un clarté unique, ses introductions d’une beauté incomparable quI laissent l’auditeur encore et toujours plus émerveillé de cette emission ou plutôt, c est mon cas, de cet homme derrière le micro qui forme un seul corps avec son émission tel qu il devient impossible de parler d’Idée sans parler de Mr Ruelle. Et moi, auditeur il ne reste plus qu à écouter… dans le calme… Me laisser instruire… Savourer…mediter cela durant la semaine en attendant le dimanche prochain pour une autre émission d’idée.
    Ha! Ce bonjour ou bonsoir de Mr ruelle qui sonnait dans mes oreilles tel… Ha!… C’est beau.
    MERCI MR BENOIT RUELLE.

  2. Mon Cher Ousmane, cher frère en Benoit!!!
    Ce texte que tu as écrit en 2010 aurait pu, aurait dû être écrit par moi, mais je comprends aujourd’hui que les  » IDEES » sont universelles…
    Ce si beau texte que j’ai lu ce soir…réveille en moi tant de souvenirs…et tant d’amertume.
    Mon cher Ousmane, moi je suis comme toi orphelin depuis ce jour où ce grand homme a quitté « Son » Emission.
    Ecoute ça un peu…j’ai enregistré le 23 Mai 1994  » Panorama International » , Benoit Ruelle recevait Jean Ziégler. Depuis ce jour , j’ai enregistré sur bande audio , dans ces conditions d’écoute improbables , sur Ondes courtes , toutes les émissions , jusqu’à l’avènement de l’Internet, et même jusqu’à la toute dernière émission….
    Je possède aujourd’hui entre 300 et 400 cassettes de Ruelle enregistrées par mes soins, de panorama à résonance, de résonance à Idées,
    Oui, nous sommes des orphelins , et moi je cherche encore ma voie ( Voix?) sur RFI.
    Benoit et moi avons été des amis, correspondant par lettres manuscrites, échangent courriels et cadeaux, photos et souvenirs…jusqu’en 2012 où il a cessé de m’écrire, de répondre à mes courriels,..sans aucune raison, comme ça, par sa seule volonté.
    Je lui adresse chaque nouvel an mes vœux qui restent sans suite…
    Voila, merci d’avoir réveille tant de souvenirs en moi. MERCI.
    Oui, je suis doublement orphelins depuis que Benoit m’a quitté sur les ondes et dans la vie épistolaire….

  3. J’ignorais qu’il y a tout près de moi des voisins qui aiment le bon mot, le bon langage, qui sont tout aussi nostalgiques que moi de Bénoit Ruelle.
    Cela m’aiderait bien si Ousmane peut me mettre en contact avec Mamadou Toure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *